Reishiki

Aussi appelées Dojo kun.

Règles positives

1. En rentrant dans le dojo et en le quittant, vous devez saluer. Saluez toujours en direction du kamiza (côté où le professeur se tient pour le salut).
2. Respectez vos instruments d’étude : le Gi (tenue d’entraînement) doit être propre et en bon état, les sabres rangés lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Respectez vos partenaires en veillant à votre propreté corporelle avant de monter sur le tatami.
3. Quelques minutes avant l’entraînement, vous devez y être « préparé », assis en seiza, tous sur une même ligne, et dans une posture de méditation. Ces quelques minutes permettent à votre esprit de faire le vide, de se débarrasser des problèmes de la journée et préparent à l’étude.
4. Le cours commence et se termine par une cérémonie formelle. Il est essentiel d’être à l’heure pour y participer ; mais si vous arrivez en retard, vous devez attendre jusqu’à ce que l’enseignant vous fasse signe de vous joindre au cours.
5. Pour inviter un partenaire et après avoir pratiqué avec lui, saluez-le formellement : le salut est en soi un enseignement.
6. La façon correcte de s’asseoir dans le dojo est la position en seiza. Mais si vous êtes blessé au genou, vous pouvez vous asseoir en tailleur. Vous devez être disponible à chaque instant.
7. Quand le professeur montre une technique, vous devez regarder attentivement. Après la démonstration, saluez-le, puis saluez votre partenaire et commencez à travailler sans délai.
8. Dès que la fin d’une technique est annoncée, arrêtez immédiatement votre mouvement, saluez votre partenaire, et rejoignez les autres pratiquants assis en ligne.
9. Quand l’enseignant vous montre un mouvement en particulier pendant le cours, regardez attentivement. Saluez-le lorsqu’il a terminé.
10. Respectez les pratiquants les plus gradés, soutenez les pratiquants les moins avancés.
11. Si vous connaissez le mouvement et que vous travaillez avec quelqu’un qui ne le connaît pas, vous pouvez le guider par l’exemple de votre propre mouvement.
12. Pratiquez le plus possible et parlez le moins possible. Le Kenjutsu est une expérience. Vous êtes la source de vos progrès, l’origine de vos erreurs : concentrez-vous sur vos responsabilités.
13. Chacun est responsable de la propreté du dojo, physique et morale.
14. Si vous devez boire ou manger parce que vous êtes en défaillance, déshydratation ou hypoglycémie, demandez au professeur de pouvoir le faire en dehors du tatami.
15. Imitez vos aînés lorsque vous ne savez pas comment agir.
16. Toute action et attitude doivent refléter le respect et l’honneur.
17. Le professeur est garant de la bonne conduite du dojo : suivez ses avis.
18. Vous avez compris et librement consenti à l’étiquette du dojo : vous en êtes le garant.

Règles négatives

1. Ne vous servez jamais d’un Gi ou d’instruments qui ne vous appartiennent pas.
2. Ne perturbez pas le cours lorsque vous arrivez en retard.
3. N’allongez jamais les jambes et ne vous adossez pas au mur ou à un poteau.
4. Ne quittez pas le tapis pendant l’entraînement sauf en cas de blessure, de malaise ou de besoin urgent et en
avertissant le professeur.
5. Ne restez jamais debout sur le tapis sans travailler.
6. Ne vous prélassez pas sur le tapis avant ou après les cours. Il est réservé à ceux qui désirent s’entraîner.
7. Ne posez pas de question : votre questionnement passe avant tout par votre propre pratique.
8. N’appelez jamais le professeur : si vous devez absolument poser une question, allez vers lui, saluez-le avec respect et attendez qu’il soit disponible.
9. Ne discutez jamais à propos de la technique : vous n’êtes pas là pour imposer vos idées aux autres mais pour travailler.
10. Ne compensez pas votre difficulté à transmettre la technique par l’exemple en recourant à la parole.
11. N’essayez pas de corriger votre partenaire par la parole.
12. Ne mangez pas, ne buvez pas, ne fumez pas, ne consommez pas dans le dojo pendant l’entraînement.
13. Le port des bijoux est proscrit pendant l’entraînement.
14. Les blessures ou les offenses volontaires ne sont pas tolérées.
15. Ne restez pas dans un dojo où vous n’êtes pas heureux ou si vous ne souscrivez pas à son reishiki.