Ringenkaï 輪元会

Jardin japonais Albert KahnChristine et Nguyen Thanh Thien. Photographie Antonin Borgeaud © 2007

  • Rin 輪 la roue
  • Gen 元 l’œil, prononciation guen avec le g dur
  • Kaï 会 l’école

Soit l’École de l’Oeil de la Roue. La roue symbolise l’enseignement, l’œil la compréhension.

Nguyen senseï a étudié l’Aïkido de Noro Masamichi senseï directement et indirectement de 1980 à 2011. Noro Masamichi senseï était Otomo, disciple servant, de Ueshiba Moriheï senseï, fondateur de l’Aïkido. À partir de 1979 et pour des raisons de transmission de l’Aïkido au sein de la famille Ueshiba, Noro senseï a enseigné cet art sous le nom de Kinomichi.

L’école Ringen étudie l’Aïkido selon l’enseignement de Nguyen Thanh Thien senseï. La Ringenkaï en assure la conservation, la transmission et la recherche. La devise de notre école est :

Maîtriser le centre,
Conduire la périphérie

Historique

  1. 1955-1961, Noro Masamichi rencontre le maître Ueshiba Moriheï senseï, fondateur de l’Aïkido.
  2. 1961-1979, Noro senseï développe l’Aïkido en Europe et en Afrique.
  3. 1979, rupture avec la famille Ueshiba, Noro senseï crée le Kinomichi.
  4. 1980-1985, Nguyen Thanh Thien suit Noro senseï pendant une période d’essais et d’intuitions sur la nouvelle forme de son art.
  5. 1985-2000, il collabore à l’ouverture du dojo d’un élève proche du maître pour une mise en ordre de cet enseignement.
  6. 2000-2011, il rejoint Noro senseï dans son dernier dojo et son ultime recherche.
  7. 15 mars 2013, décès de Noro Masamichi senseï.
  8. 15 mars 2016, Nguyen Thanh Thiên crée l’Aïkido Ringenkaï.

Embrassant le premier élan jusqu’au résultat final,  Nguyen Thanh Thiên nomme son école d’après la roue, rin, dont le dernier rayon voisine le premier, et d’après l’œil, gen, symbole de vision unificatrice.

Je choisis la voie de l’humain, prenant le chemin du pire pour vivre la voie du meilleur, jamais indifférent, toujours ému.

Résolution

  1. Considérant que l’élan initial des années 80 est la raison d’être de l’étape finale des années 2010,
  2. percevant qu’une synthèse historique n’a été entreprise par nul autre,
  3. comprenant qu’une mise en ordre de ses propres recherches serait favorable à la mobilisation de son énergie et de celle de ses élèves,

Nguyen senseï s’est résolu à la création d’une école d’Aïkido 3 ans après le départ de son maître.

Nguyen Thanh Thien senseï garde intacts les fondamentaux, transmet avec fidélité les techniques et interroge sans relâche les résultats.

La Ringenkaï crée une synthèse et ouvre une voie de recherche originale par rapport à la famille Noro dont le successeur légitime est Noro Takeharu senseï. Nguyen senseï reprend à son compte la devise de Kano senseï « entraide et prospérité mutuelle », tel est l’esprit qui unit ceux qui ont étudié sous un même maître.

« Que cent fleurs s’épanouissent, que cent écoles rivalisent ! » Cette maxime illustre l’âge d’or de la philosophie chinoise. Qu’elle soit de bonne augure pour l’enseignement que nous avons reçu et que nous avons pour devoir de transmettre et de questionner !

Nguyen Thanh Thien

Influences

En kenjutsu, Nguyen senseï est l’élève d’Iwami soke et il est représentant de la Hyoho Niten Ichi Ryu pour la France et l’a été pour l’Europe de 2003 à 2006 – la difficulté d’une construction européenne l’ayant poussé à se recentrer sur la France -. La roue rin contenue dans le nom du traité majeur de son école, Gorin no Sho, le Traité des 5 Roues, et dans son symbole témoigne de l’influence de Miyamoto Musashi sur ses études martiales.

L’œil gen contenu dans le titre de son école dit la rencontre qu’il fit avec le Vénérable Walpola Rahula pour qui l’audition des enseignements du Bouddhisme est un pas vers la vision claire.

La Ringenkaï est ouverte à toutes celles et ceux qui souhaitent étudier avec Nguyen senseï, dans les pas de Noro senseï et de son maître, Ueshiba senseï. Les débutants et les Anciens qui aspirent à un renouveau de leur étude sont les bienvenus !

Publicités