Pour un Aïkido engagé !

DSC_5769Photographie de Suzuki Nagisa © 2017

Devant le choix qui s’impose à notre société entre pratiques démocratiques et républicaines d’un côté et discours et inspirations fascistes de l’autre, je choisis d’appliquer l’enseignement de mes maîtres et de voter Macron.

On me dit que le fascisme ne passera pas le second tour, qu’on n’y croit pas, qu’on ne le voit pas ainsi, que la probabilité est infime. Dans l’engagement du combat, dans la préparation de la victoire, dans la compréhension de son adversaire, il n’y a pas de place pour la croyance, pour une vue déficiente et ni pour une incompréhension du probable. L’Histoire est souvent l’avènement de l’improbable que les survivants se plaisent à expliquer a posteriori.

Les Vénérables Walpola Rahula et Thich Nhat Hanh prônent un bouddhisme engagé dans les luttes pour une meilleure vie ici et maintenant. Pour ma part, selon ma compréhension de l’enseignement de mes maîtres, je ne fuis pas ce combat qui veut que demain soit meilleur qu’aujourd’hui. Je vote donc Macron car, dans ce vote, je vois la plus grande chance d’échapper à un péril dont on revient difficilement.

Je vote Macron car c’est la meilleure façon de remercier la France d’avoir accueilli mes maîtres étrangers, d’avoir éduqué et soigné l’enfant étranger que je fus, d’avoir maintenu la paix dans son peuple et sur sa terre. J’appelle à voter de même, non pour un homme ou un programme mais parce qu’à certaines heures, il ne faut pas se tromper d’enjeu.

Le fascisme ne bute pas contre un plafond de verre mais contre « la volonté des hommes à naître et vivre libres et égaux en droit et à le rester » et certainement contre ma volonté de vivre en paix avec l’autre.

Nguyen Thanh Thiên

Fascisme : Benito Mussolini définissait le fascisme par « Tout pour l’État, tout dans l’État, rien en dehors de l’État. » Autrement dit, suspension de tout et soumission de tout ce qui n’est pas l’État.

Publicités

4 réflexions sur “Pour un Aïkido engagé !

  1. jl-laurent@libertysurf.fr

    Je partage ton point de vue en y ajoutant que ceux qui ont un minimum de conscience démocratique ne peuvent se retrancher derrière d’hypothétiques sondages et laisser possible le moindre doute. Le doute cache un énorme risque, un pouvoir identitaire et autoritaire dont il sera difficile de se relever. Donc ne laissons aucune brèche pour éviter la prise du pouvoir par Le Pen. Pour être sûr de ne pas se tromper, il suffit de dire Ni Le Pen ni Le Pen.

    Bien cordialement, Jean-Luc

    Aimé par 1 personne

    1. Il y a encore des jeux et des calculs de report de voix au moment où nous acceptons une possibilité, une probabilité, une éventualité d’accès au pouvoir du fascisme. Les arguties ne sont pas à la hauteur de l’enjeu. Elles cachent une fascination pour le pire et l’envisage comme marche-pied pour une révolution des peuples. Par le passé, cette opération de terre brûlée a calcinée bien des espoirs et n’a jamais accouchée d’une démocratie vivable, serait-elle populaire.
      Tu évoques la conscience démocratique, je doute pour ma part de sa force réelle. Ces personnes sont bien trop résistantes au doute, il n’y a qu’à les écouter théoriser l’avancée du Monde.
      Pour la lutte, je sais qui sont mes amis.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s