La leçon par l’exemple

passiflorePhotographie de Nguyen Thanh Thiên © 2017

L’étude d’un mouvement est avant tout celui d’un exemple. Ce que je nomme mouvement ou technique fut d’abord ce que j’ai vu dans le geste du maître. Isolé de sa manière de faire, l’exemple devient chose à reproduire, chose en soi, technique autonome, indépendante du maître qui me l’a transmise.

Je me souviens de Noro Masamichi senseï qui rappelait que Nikyo Omote en 6e forme devait être fait comme Ikkyo Omote. Il disait qu’il ne comprenait pas pourquoi mais qu’il le faisait ainsi parce que son maître, Ueshiba Moriheï senseï, l’exécutait toujours ainsi.

Cette leçon m’enseigne que l’élève fidèle étudie l’exemple, celui du maître et que la chose, par lui étudiée, n’est jamais la technique, isolée du maître. Mon étude s’attache au vivant. Ikkyo ou Shiho Nage sont des projections sur une discipline que l’on pourrait cultiver hors sol.

Cette leçon insiste aussi sur le fait que l’étude dure autant que l’on accepte que la compréhension n’est pas faite, totale, terminée. La reconnaissance de son ignorance est une condition nécessaire à l’étude.

Cette leçon est une invitation à la maîtrise car elle dirige notre regard vers le maître vivant. Orientée vers la technique, elle nous pousserait vers l’accumulation, la thésaurisation et l’édification de murs entre chacune et chacun.

La leçon est toujours vivante.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s