La Forêt des Sabres et des Bâtons

Oak trees in l'Isle-Adam Forest, FrancePhotographie de Nguyen Thanh Thiên © 2016

Chaque école d’arts martiaux se tient au milieu d’une époque entourée de nombreuses autres écoles. Chaque école d’arts martiaux se tient au bout d’une chaîne de transmission qui part d’un fondateur et, chevauchant les siècles, la porte jusqu’à l’heure présente.

De même qu’on nommait une académie de lettrés chinois « La Forêt des Pinceaux », j’aime à me penser au sein d’une « Forêt des Sabres et des Bâtons ». Chacun, nous sommes uniques. Tous, nous sommes entourés horizontalement et verticalement. Ensemble, nous portons un espoir que l’usage de la force obéisse à des principes et à une Voie, que le faible puisse renverser l’abus de puissance, que le juste puisse faire prévaloir sa voix.

Mon école, le Ringenkaï Aïkido, participe à ce mouvement immémorial, qui tient à l’espoir de notre enseignant, de son maître et encore du sien. À ce titre, elle n’est pas nouvelle alors qu’elle vient de naître. Elle n’est pas isolée quand elle œuvre parmi tant d’autres. Elle est cependant unique par ce qu’elle conserve, transmet et recherche avec intransigeance.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s