A complete guide to Ueshiba sensei’s Aikido as Noro sensei taught it

Je suis fidèle à mon maître. Je l’ai toujours été.

Noro Masamichi senseï, propos reccueilli par Nguyen Thanh Thien senseï

Stanley Pranin, maître et historien de l’Aïkido,  reconnaît que seuls deux grands maîtres d’Aïkido ont su créer un accès logique et complet à l’art du fondateur de l’Aïkido, Ueshiba Moriheï senseï. Il a ainsi mis à la disposition du public les techniques et les repères fondamentaux qui permettent aux pratiquants débutants et avancés d’accéder à une vision claire et à une pratique ordonnée d’un art complexe de prime abord. Ces maîtres ont été les siens : Toheï Koïchi senseï et Saïto Morihiro senseï.

koichi-tohei-throwing-nobuyoshi-tamura-c1960Toheï Koïchi senseï et Tamura Nobuyoshi senseï (de droite à gauche). Photographie du site de Staley Pranin

guide-collage-01Saïto Morihiro senseï. Photographie du site de Stanley Pranin

Toutefois, Pranin senseï n’a pas eu connaissance (une connaissance par la pratique*) de l’œuvre d’un autre senseï qui fut tout aussi proche du fondateur, qui fut son otomo, disciple servant, Noro Masamichi senseï. L’enseignement de Noro senseï a été élaboré dès sa venue en France et les premières photographies des « manières » remontent aux années 60. Il distingue les manières (do en japonais) et les formes (kata en japonais). Cet accès ouvre un chemin clair et progressif vers la spontanéité du geste libre, suivant une progression numérique alternant les faces yin et yang, allant des 6 aux 25 manières, des 33 aux 111 mouvements sur 8 formes, avec une extension aux 16 formes dépassant les 300 mouvements.

noro_manieresNoro Masamichi senseï et les manières dans les années 60

Ce cheminement, cet esprit du chemin, nous révèle sa vision et ses vues dégagées sur l’art de son maître.

Élève de Noro Masamichi senseï, j’ai parcouru inlassablement pendant 36 ans les passages qu’il a ouverts. J’ai aimé les do, ses manières, et j’ai répondu à son exhortation :

Faîtes les manières selon votre niveau. N’imitez pas les débutants.

Noro Masamichi senseï, propos reccueilli par Nguyen Thanh Thien senseï

ringenkai_aikido_tab2

Dans le Ringenkaï Aïkido, j’ai compris et j’enseigne que les do possèdent 3 niveaux d’exécution :

  1. intégration de la technique passant de l’artifice au naturel
  2. plongée dans le courant du souffle comme du mouvement
  3. coordination de l’effet depuis sa cause

Bien sûr avec mes mots, j’ai jeté un voile pudique sur notre étude : internet n’est pas le lieu de la leçon. J’aurai pu utiliser un vocabulaire plus à la mode : pratique interne, internet power (IP), internal strength (IS), ki, énergie interne, etc.

ringenkai_aikido_tab5Je préfère la manière ancienne de ne pas séparer l’organe de l’organisme. La vie s’étudie dans le vivant, le fait par le faisant.

Noro Masamichi senseï est un des géants de l’Aïkido. Aujourd’hui, beaucoup le reconnaissent. Pourtant il reste encore à découvrir par quoi il fut géant en tant que senseï. Géant, il le fut par la vision qu’il a partagée avec ses élèves, par les techniques qu’il leur a laissées, au-delà des anecdotes et du personnage. Il est à découvrir à chaque leçon, dans sa vision de son maître, Ueshiba Moriheï senseï.

*J’avais invité Pranin senseï à rencontrer Noro Masamichi senseï mais pour des raisons qui dépassaient ma responsabilité et à mon grand regret, la rencontre n’a pu se faire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s